• Misa Lavkova Closier

5 raisons pour lesquelles nous devrions apprendre à dire NON

Updated: Oct 19, 2018


Comment peut-on apprendre à dire NON ?” est une question qui revient à chacun de mes séminaires. “Je ne sais pas dire NON” est une réponse que j’entends souvent de mes clients privés.


Peu importe que nous travaillions sur la gestion du stress, sur la confiance en soi ou sur le succès dans la vie professionnelle et personnelle, l’incapacité à dire NON est une source de stress, de frustration et de ressentiment qui empoisonne nos relations et notre vie.

Avant d’étudier le “comment”, posons-nous la question du “pourquoi”.

Pourquoi devons-nous dire non ? On nous apprend dès notre enfance à être polis, gentils, attentionnés. Dire non est pour la plupart d’entre nous aussi agréable que de se faire arracher une dent sans anesthésie.


Oui, nous avons peur de blesser, de vexer ou même de fâcher la personne qui nous fait face. Si en plus nous aurons à travailler avec cette personne dans le futur, nous préférons rester en bons termes avec elle. S’il s’agit de nos amis ou de nos proches, nous pouvons ressentir de la culpabilité à ne pas être là pour eux quand ils en ont besoin (et parfois ils ne se gênent pas de nous le faire sentir).

Le plus grand défi est souvent de dire NON à son patron, à ses enfants ou à son amoureux. La peur de se faire virer, mal percevoir ou ne pas être aimé prend alors le dessus. Et pourtant, nous devons apprendre à dire non justement pour être en bonne forme, moins stressé, productif et pour être respecté et aimé.


Voici 5 raisons pourquoi dire NON :


1. Parce que sinon nous n’aurions pas le temps pour nous reposer et nous ressourcer.

À force d’accepter chaque invitation, activité, événement de réseautage, déjeuner avec nos parents / cousins et chaque demande de coup de main, nous n’avons plus de temps calmes. Et si nous tombons malades, qui s’occupera de notre famille, de notre travail et de nos clients?


2. Parce que sinon nous finirions frustrés et stressés.

Une des caractéristiques du stress est qu’il pèse sur l’organisme à chaque nouvelle sollicitation. Si nous acceptons trop de demandes supplémentaires, nous aurons à terme le sentiment de ne plus avoir d’espace de libre pour nous-mêmes. Le stress et la frustration augmentent et ce qui devait être une activité faite avec plaisir ou un service rendu de bon cœur devient une corvée. Le stress prolongé a des conséquences parfois catastrophiques sur notre santé et sur notre vie.


3. Parce que sinon nous passerions davantage de temps avec des personnes que nous connaissons à peine plutôt qu’avec notre famille et nos amis proches.

C’est presque l’histoire de ma vie d’expatriée : à force d’aider des associations et des amies en difficulté, j’ai passé plus de temps avec des “inconnus” qu’avec ma famille. Bien sûr, pour prendre conscience de cela, il faut être clair avec notre valeur personnelle. Moins vous vous sentez estimable, plus apte vous serez à nourrir votre valeur par des activités qui remplissent votre vide mais qui en soit ne sont pas forcément alignées avec votre projet de vie. Si vous voulez être aimé(e), valorisé(e) et respecté(e), donnez-vous de l’amour et du respect à vous-même et rappelez-vous que votre valeur n’est pas négociable.


4. Parce que sinon nous vivrions les priorités des autres et n’aurions plus de temps pour travailler sur les nôtres.

Ceci fut une grande prise de conscience pour moi : en acceptant les projets et les urgences des autres avant les miennes, je n’avais plus la force et le temps pour mes projets. Etes-vous au clair avec vos rêves, vos projets de vie et vos priorités ? Commencez alors par les vôtres et seulement s’il vous reste du temps et de l’énergie, pensez aux autres.

Je ne fais pas toujours l’unanimité avec ce discours car mes clients ne veulent pas être égoïstes. Je suis d’accord : nous sommes là aussi pour participer, partager et servir la communauté, s’occuper de notre famille et donner de notre temps aux amis. Il faut quand même un certain discernement : si vous êtes au tapis, vous devenez votre priorité. Le repos s’impose. Si vous donnez trop et trop souvent et vous finissez frustrés, vos amitiés et relations ne vont pas durer. Si vous privilégiez les gens de vague connaissance au lieu de vos proches, l’harmonie de votre famille et du couple va être fragilisée. Si vous travaillez sur les projets des autres qui n’ont rien à voir avec les vôtres, vous finirez par vivre la vie des autres et plus la vôtre. Utilisez votre tête mais aussi votre cœur pour faire le choix de dire NON.


5. Parce que sinon nous n’établirions pas de saines limites avec les autres et nous nous sentirions des victimes.

C’est peut-être une des raisons les plus importantes pour dire NON. De là découle notre respect pour nous-mêmes et notre pouvoir personnel pour nous comporter en adulte. Je vois trop souvent les gens dire OUI au lieu de dire NON, puis blâmer les autres et devenant les victimes de leur propre incapacité à établir les limites. Personnellement, je recommande d’arrêter de se plaindre et de décider nous-mêmes ce à quoi nous sommes prêts à dire OUI et le faire alors avec joie, ou bien de dire clairement NON et d’en assumer les conséquences. Nos relations avec les autres et surtout avec nous-mêmes seront plus saines et moins subies.

0 comments

Recent Posts

See All